Se faire connaître sur Internet : bonnes ET mauvaises pratiques

Au démarrage ?

On cherche tous à se faire connaître.

À toucher plus de gens - voire "des gens tout court".

À mobiliser une communauté autour de notre activité.

Bref... à sortir la tête du lot (et de l'eau) pour impacter un max d'êtres vivants, de préférence dotés d'une CB.

Sauf qu'en face ?

C'est la foire à l'empoigne.

T'as beau crier :

"Hé ho, j'existe !"

... Personne t'entend.

Ton carnet d'adresses demeure aussi vide que le crâne de Rantanplan (en dehors des coordonnées de Tonton Jacky - toujours dans les bons coups celui-là !)...

... et tu te retrouves seul.

Désespérément seul.

Seul face au reste du monde.

En plus limpide ?

T'as personne à qui vendre tes produits & services.

Le truc ?

C'est qu'on adopte très souvent la "mauvaise approche" pour se faire connaître.

On croit tellement qu'il suffit d'un joli post sur les réseaux sociaux pour décoller...

... qu'on oublie les autres options.

Alors non, on préfère le dire d'emblée :

Même si Internet est (encore pour quelques temps) un véritable vivier de prospects...

... c'est plus ce que c'était.

Et poster un article de blog ("mais c'est quoi, un blog, Papinou ?" 👴) ou une vidéo sur Insta NE va PAS déclencher des avalanches de clients.

Nope.

Personne ne vous verra, ou presque.

Personne ne vous entendra, ou presque.

Et votre nombre de followers sera aussi animé qu'un désert après l'apocalypse... Ou que votre compte en banque après un énième lancement.

Hé, hé. Moins marrante, celle-là.

La vraie lueur d'espoir ?

La voici :

Il faut partir ailleurs.

Explorer d'autres voies.

Pas les plus "évidentes". Mais pas les moins aisées à implémenter. 

Et surtout ?

Beaucoup plus RENTABLES.

Pour rassembler des fans autour de votre business.

Faire grossir votre liste de contacts.

Et générer des ventes.

Rapidement & efficacement.

Cette "option B" ?

On en cause sur cette page :

https://www.vendezvotrehistoire.com/generez-du-trafic-rentable-la-methode-en-3-etapes-special/

Jusqu'à vendredi minuit.

Seulement avec les entrepreneurs désireux de (re)peupler leur carnet de commandes - presque aussi rapidement qu'on sème un champ de radis.

(On explique - entre autres - nos propres techniques pour faire passer à l'achat des types qui ne nous connaissent ni d'Ève, ni d'Adam, 5 jours à peine après nous avoir découvert sur le net... + comment trouver des clients MAINTENANT, même si vous partez de 0 et que vous n'avez aucun partenaire sous la main)

En somme ?

Plantez, les amis. Plantez, semez...

... et récoltez :)

Amicalement,

Antoine
Votre Formateur Value Story