Le web-marketing est mort : vive le web-marketing !

Y a un truc qui m'agace particulièrement...

... Un truc qui est en train de tuer gentiment la confiance des gens, partout sur le web - et même au-delà.

Si vous suivez de près (ou de loin) l'actualité du web-marketing francophone, vous voyez sûrement venir la charge.

Pas une journée ne passe sans y être confronté de plein fouet.

Ce "truc" ?

C'est le fameux syndrome "putaclic" - "piège à c**" si vous êtes plutôt porté sur Jean Gabin & Michel Audiard ;)

Il a pas mal évolué depuis quelques années. Aujourd'hui, la tendance est la suivante : sonner le glas d'une méthode fortement appréciée par la masse (vous, moi, tonton Jean-Luc), pour présenter le nouveau gadget à la mode qui va tout péter sur son passage.

La déferlante est totale : c'est la course à qui sera le plus prophète en son pays, à qui aura la meilleure vision de l'avenir, à qui dénoncera tel ou tel outil AVANT MÊME que celui-ci ne soit connu du grand public...

Un exemple, encore tout dernièrement, où une "star" du marketing web s'échinait à enterrer Messenger à l'aube de 2019, tout en démontrant par A + B que la publicité Facebook n'apportait plus rien depuis au moins 2 ans...

Mouais... À voir.

(Je ne sais pas sur quelle planète vit cet "expert", mais notre dernière campagne Facebook, post-RGPD et qui date de décembre à peine, s'est terminée avec un coût par contact à 1,27 €... Autant vous dire que c'est pour nous l'endroit le plus rentable sur Terre lorsqu'on souhaite remplir notre mailing list ^^)

L'énorme souci, avec ce genre d'approche "putaclic" qui crie au scandale pour attirer coûte que coûte le maximum de chalants vers son étal ?

On fait du "marketing à la mode".

On exploite des "tendances".

On présente des concepts à durée de vie limitée (comme ces vieux yaourts qu'on vous fourgue en tête de rayon avec l'étiquette orange "OFFRE SPÉCIALE", parce qu'ils sont déjà périmés de l'avant-veille...)

Bref...

On hurle "le roi est mort, vive le roi !" tous les 4 matins, parce qu'on a l'impression de vivre une révolution à chaque réveil...

... Sans avoir percuté qu'on était en révolution permanente, et ce depuis la nuit des temps ;)

La vraie leçon à tirer de tout ça ?

Il ne faut jamais bâtir un business sur des sables mouvants.

Pas la peine de courir après la dernière technique pour booster votre profil LinkedIn, ou la méthode de ninja killer qui transformera votre compte Insta en machine à cash...

(à moins que vous ayez particulièrement envie de dilapider votre capital dans des conseils aussi utiles qu'un lecteur VHS aujourd'hui, ou un traducteur de langue alien pour coloniser Mars demain)

Il y a toujours de belles occasions à saisir, bien sûr.

Mais ce n'est pas le dernier gadget à la mode qui va faire de votre entreprise une référence sur son marché.

Car le problème des marketeux du web qui suivent l'actu de Google & d'Amazon...

... c'est qu'ils n'ont pas saisi que Google & Amazon, s'ils se lançaient aujourd'hui, n'investiraient JAMAIS en premier lieu dans la Réalité Virtuelle, la livraison par Drone ou que sais-je encore.

Que ferait Google & Amazon ?

Exactement ce qu'ils ont fait à l'époque :

Ils bâtiraient leur proposition de valeur. Ils affirmeraient leur positionnement.

Ils diffuseraient une histoire à même de toucher leur audience cible...

... Jusqu'à imposer leur marque dans l'esprit du tout venant.

Ce qui va réellement vous démarquer, aujourd'hui & maintenant ?

Deux axes majeurs :

  • votre parfaite connaissance de celles et ceux qui peuvent acheter votre produit ou service

  • l'histoire que vous allez leur raconter pour faire d'eux des fans à vie

Et la bonne nouvelle à l'arrivée ?

On explore dans notre formation Value Story Business - en long, en large et en travers (voire plus si affinité) - toutes les meilleures stratégies pour cartonner en 2019 (mais aussi en 2020, 2021, 2022, 2023 et les siècles suivants) grâce à la Puissance des Histoires et la Force du Storytelling, appliquées à VOTRE entreprise :)

Pour être accompagné par nos experts et rejoindre la communauté des entrepreneurs Value Story ?

C'est par ici...

... Ou par là (au choix ;))

Amicalement,

Antoine
Formateur Value Story