Faut-il mentir pour raconter une bonne histoire ?

En juin 2018, on pouvait lire dans les colonnes de L'EXPRESS ces quelques mots d'Oussama Ammar, charismatique gourou de la French Tech :

"Je vis dans un monde où on vend la plus belle version de son histoire et de la réalité. Alors, oui, il m'arrive de mentir sur scène, car je n'ai pas d'obligation de transparence absolue. Oui, j'ai gravi les échelons en me disant plus grand que je ne l'étais."

Derrière cette prise de position radicale ?

Il y a une honnêteté rare, sur ce qu'est véritablement...

... L'Art du Storytelling.

Oussama Ammar a-t-il vraiment créé sa première entreprise à 10 ans, comme on l'entend souvent répété dans ses conférences en ligne...?

A-t-il vraiment soutenu et financé autant de jeunes start-up qu'il le revendique...?

A-t-il vraiment été consulté par l'ex-président brésilien Lula...?

Storytelling, confesse-t-il dans cet article de presse.

Et d'ajouter son credo : "Fake it until you make it !"

... Qu'on pourrait traduire par quelque chose comme : "Fais semblant jusqu'à ce que ça marche".

Waw.

De quoi hérisser les poils de tous les bobos - hipsters de l'entrepreneuriat francophone 😉

À juste titre ?

Oui et non.

Et c'est là qu'on attaque le versant le plus sensible de la communication narrative...

... Associée au pouvoir des histoires.

Car tout ce qu'on raconte est un mensonge.

Pourquoi ?

Parce que c'est un point de vue.

Chaque histoire partagée est le fruit d'AU MOINS deux sensibilités distinctes : celle du narrateur et celle de son public.

Un peu comme la toupie lancée à toute vitesse à la fin du film INCEPTION.

Que nous dit cette toupie ?

Absolument... Rien.

C'est un simple objet qui chavire sur une table en formica.

Ni plus, ni moins.

Quoi que...

En réalité, cette toupie réalise un petit miracle.

Elle suggère quelque chose.

Elle nous interroge. Elle nous motive. Elle nous confine à l'invention.

En d'autres termes ?

... Elle raconte une histoire.

Voilà tout l'enjeu du Storytelling :

Tisser un récit...

... Qui devient VOTRE vérité.

Par exemple : est-ce que Steve Jobs a créé APPLE au fond de son garage en Californie ?

Oui, sûrement. Puisqu'il le raconte.

En réalité, Steve Wozniak, le co-fondateur de la marque, confiait il y a peu à Bloomberg Businessweek : "Le garage nous représente mieux que tout autre chose, mais nous n'avons rien designé là-bas. Le lieu ne servait pas à grand chose, mis à part qu'il nous permettait de nous sentir chez nous."

Mais est-ce que c'est important de préciser cela ?

Est-ce que c'est essentiel pour les acheteurs d'Apple ?

Pour ses employés ?

Pour ses actionnaires ?

Non.

Eux s'en fichent. Eux veulent garder le garage comme point de départ de cette Success Story. Et ils ont bien raison.

Pour créer le plus beau des storytelling, celui qui touche au coeur votre audience, transforme le Monde autour de vous, motive votre avatar client à passer à l'action...

... Vous devez savoir mentir.

Attention : pas en "transformant la réalité" - ce qui est le pire des mensonges en communication (si vous commencez aujourd'hui à vendre une solution miracle à travers une promesse de résultats FAUSSE, vous n'êtes pas un storyteller. Vous êtes juste... un usurpateur, et un énième menteur.)

Le vrai "bon" mensonge ?

C'est celui... de la vérité ;)

Précisons : celui de la vérité, en narration.

Vous allez présenter les faits les plus importants pour votre audience, et occulter ceux qui ne lui servent pas - c'est-à-dire ceux qui ne viendront pas en adéquation avec SA vision du monde, ceux qui ne répondront pas à SES besoins, SES problèmes et SES aspirations.

A-t-on besoin de savoir que le garage de Steve Jobs faisait office de figuration dans la création d'APPLE, que l'entreprise d'Oussama Ammar à 10 ans ressemblait plus à une combine entre potes qu'à une future multinationale, ou encore que la toupie d'INCEPTION n'est finalement... Rien d'autre qu'un vulgaire jouet ?

Non.

Car si c'était le cas, ce ne serait pas des histoires...

... Et elles n'auraient jamais touché des millions de personnes à travers le monde.

Pour déployer vous aussi votre propre Storytelling ?

(En 45 minutes chrono, avec la même technique que les plus grandes marques, dans le respect et l'éthique absolue de votre audience cible ?)

Vous pouvez encore réserver votre place pour un coaching privé avec les experts de Value Story.

Aujourd'hui, beaucoup trop d'entrepreneurs confondent mensonges & narration.

Raconter de vraies belles histoires est un art.

Devenir un vrai bon narrateur s'apprend.

Pour appliquer les méthodes de Steve Jobs et d'INCEPTION à votre propre Business ?

C'est par ici que ça se passe (en rêve... comme dans la réalité ;))

Amicalement,

Antoine
Votre Formateur Value Story